Qu'est-ce que le QEST4 ?


 

Le QEST4 est un système conçu pour assister tous les professionnels de santé afin:

  • D’apporter une source supplémentaire d’information à celles obtenues à partir des antécédents, de l’amamnèse ou des observations.
  • De mettre cette information directement en application dans le processus de guérison, au moyen d’un système de feedback informationnel intégré.

Comment cela fonctionne-t-il?

Le logiciel QEST4 contient des informations numériquement encodées concernant un large panel de facteurs mentaux, physiologiques et émotionnels. Les signaux sont émis par le matériel Qest4 en tant que signaux électromagnétiques durant le test. En utilisant un circuit basse tension aussi sûr que simple et formé de deux poignées en laiton, la réponse du corps à ces signaux est enregistrée. Cette réponse mesurée consiste en de petites variations de la résistance électrique de la peau. Ces informations sont alors transmises au logiciel. Un rapport de toutes les réponses se trouvant en-dehors des limites spécifiées est alors généré sur l’ordinateur.
Qest4 bioresonance equipment
Qest4 bioresonance equipment

Quelle est la nature des informations obtenues ?

L’exécution d’un test Qest4 est le résultat d’un processus que l’on appelle le test bio-énergétique. Ces tests bio-énergétiques (ou simplement  » énergétiques « ) consistent à  » poser une question au corps  » et à obtenir directement la réponse depuis la physiologie-même du corps, sans avoir à engager les centres de la conscience, du langage ou de l’esprit. Il est utile de faire quelques comparaisons avec d’autres techniques allant dans ce sens. Beaucoup de gens sont familiers avec les tests musculaires ou la kinésiologie. Il s’agit d’une autre forme d’analyse bio-énergétique appliquée par les professionnels de la santé. En kinésiologie, la question est soit posée verbalement, soit le sujet tient un objet ou une substance afin de la tester. La réponse est alors mesurée par l’évolution de la force musculaire, contrôlée manuellement par le testeur.

Une autre comparaison instructive est le phénomène de la réponse idéo-motrice, utilisée par les hypnothérapeutes. Lorsqu’un sujet est en transe, on peut observer un ensemble de schémas de réponse prédéfinis (comme lever un doigt ou un autre, ce qui se produit sans effort conscient) afin d’obtenir des réponses à des questions dont le sujet peut ne pas se souvenir. Cette méthode peut être utilisée pour récupérer les souvenirs de l’inconscient, censé stocker toutes nos expériences, que nous puissions ou non nous en souvenir dans un état de conscience normal.

Ces exemples présentent des similitudes avec les tests d’Asja, mais le test Qest4 va plus loin. Les questions sont ici présentées sous la forme d’un signal radio micropuissant, plutôt que par des mots.

Ce qui distingue vraiment le QEST4 de ces méthodes antérieures et de nombreux autres appareils sur le marché, c’est sa compétence et son expérience de plus de 30 ans dans le perfectionnement des méthodes d’encodage numérique et dans l’amélioration de la technologie d’enregistrement des réponses. Le système QEST4 est capable d’effectuer un très grand nombre de tests en quelques minutes et de produire ainsi une image globale du fonctionnement énergétique et des réponses du corps du client.

Qu'entend-on exactement par

Le mot  » énergétique  » ne se rapporte pas à l’énergie dans le sens strict du terme, tel qu’un physicien pourrait l’employer. Au lieu de cela, nous utilisons le terme dans son sens large pour désigner des aspects du fonctionnement humain qui ne sont pas seulement biomécaniques (tels que les articulations, les muscles et les mouvements) et biochimiques (tels que les nutriments, les protéines, les hormones et l’oxydation). Le fonctionnement du corps humain est régi par des signaux informationnels. Certaines d’entre elles, telles que les instructions de fabrication des protéines encodées dans l’ADN, sont reconnues par la science moderne. Les facteurs épigénétiques – soit la façon dont nos expériences de vie affectent l’expression de nos gènes – commencent à peine à être compris. Il est probable que de nombreux autres mécanismes de communication sont à l’œuvre et n’ont pas encore été expliqués scientifiquement. La biologie est une science encore relativement jeune. L’existence de mécanismes de contrôle au-delà du déterminisme génétique n’est pas sérieusement contestée par la science moderne, mais ses implications ne se sont pas encore répercutées dans la pratique médicale courante. C’est bien sûr la résultante d’une résistance au changement, mais aussi d’un besoin de clarifier encore la façon dont utiliser les connaissances des programmes de traitement systématique. Lorsque nous obtenons des réponses d’un appareil de test bioénergétique, l’information obtenue est un mélange de réponses sur l’état physique, chimique, émotionnel et mental du patient. En effet, une partie de la compétence du praticien, et des tests bioénergétiques, consiste à considérer les informations provenant du système et à décider de la façon dont recommander un programme de santé et de bien-être individualisé.

Qest4 bioresonance equipment

Est-ce la même chose que la biorésonance ?

Oui, les systèmes de biorésonance fonctionnent selon le même principe, bien que beaucoup d’entre eux soient beaucoup plus limités dans leur application que le Qest4. La résonance et la  » fréquence  » sont des termes souvent utilisés de façon interchangeable. Nous préférons le terme “signatures informationnelles” car en vérité, le signal enregistré et encodé peut interagir avec la conscience d’une manière plus complexe qu’une fréquence unique ou une simple forme d’onde.

Le Qest4 est-il un appareil de diagnostic ?

Non, mais soyons clairs sur les définitions. Le terme “ diagnostic  » est dérivé du mot grec diagnostikós signifiant  » discerner ou distinguer « . Dans le contexte médical moderne, il implique la prise en compte d’un certain nombre de symptômes, tels que présentés par le patient, pour les intégrer au mieux dans une classe de pathologies, d’ordre A, B ou C. De cette façon, le médecin peut choisir le traitement approprié, ce qui est d’autant plus important étant donné que le traitement de la maladie A peut avoir des conséquences très négatives pour un patient de la maladie B, surtout si la question est d’ordre chirurgical.

En effet, le test Qest4 ne  » discerne  » que dans la mesure où il enregistre un ensemble complètement individuel de réponses aux signaux. Cela peut aider un praticien holistique dans l’approche caractéristique de sa discipline : « traiter le patient, pas la maladie ». L’information obtenue peut vous aider à poser un diagnostic traditionnel, si vous êtes formé et autorisé à le faire.

Le seul aspect précis et immuable de l’interprétation des résultats du test est le suivant : si un élément apparaît comme déséquilibré (généralement une indication rouge ou jaune par rapport à l’élément dans la liste affichée), cela signifie que, parmi les centaines ou milliers d’éléments potentiellement testés, le corps a donné une réponse de résistance électrique supérieure ou inférieure à la moyenne. En d’autres termes, le système corps-esprit a indiqué une certaine réaction à l’article testé et, à l’instar du traitement homéopathique, nous pouvons l’utiliser pour ramener l’organisme à améliorer cet aspect particulier de son homéostasie.

Faisons quelques parallèles. Tout d’abord, d’un point de vue immunologique : l’introduction d’un microbe pathogène provoque d’abord une perturbation de l’organisme, peut-être une réaction aiguë assez grave. Cependant, comme l’information est relayée autour du système immunitaire, le corps apprend alors à mieux faire face à ce modèle particulier la prochaine fois. Puis, d’un point de vue psychologique : un thérapeute mentionne un événement dans une conversation calme à son client et le client s’effondre en larmes – il a touché la corde sensible. La discussion subséquente désensibilise l’événement en le plaçant dans un contexte. Dans ces deux cas, la répétition de l’information a permis au corps de s’adapter de façon plus robuste à son environnement.

Le test Qest4 permet d’identifier les éléments permettant au mieux au système corps/esprit d’apprendre à améliorer ses comportements d’adaptation. Ces éléments peuvent être aussi variés que des aliments, des agents pathogènes, des schémas émotionnels, des couleurs ou des agents nutritionnels et pharmaceutiques.

Comment l'utilise-t-on dans la pratique de la santé et du mieux-être ?

We can proceed down a number of paths. Firstly, we can follow the recommendation – feed the informational signatures highlighted by the test back to the body. The QEST4 provides us two ways of doing this: by creating an imprinted informational remedy (similar to a homeopathic remedy), and by feeding the information via a safe low-energy laser.That much is simple, and is often quite clearly effective. However, most practitioners choose to use the QEST4 results to inform other aspects of a wellness programme according to their particular expertise. Most commonly this means nutrition, herbs, homeopathy, acupuncture, osteopathy or emotionally based therapies.

Nous pouvons procéder de plusieurs manières différentes. Tout d’abord, nous pouvons suivre les recommandations fournies – faire parvenir au corps les signatures informationnelles mises en évidence par le test. Le Qest4 nous donne deux façons d’y procéder : en créant un remède informationnel imprimé (semblable à un remède homéopathique), et en apportant l’information au moyen d’un laser basses fréquences sécurisé. C’est simple, et souvent très efficace. Cependant, la plupart des praticiens choisissent d’utiliser les résultats du Qest4 pour venir en renfort d’autres aspects de leur pratique, en fonction de leur expertise particulière. Le plus souvent, il s’agit de nutrition, de phytothérapie, d’homéopathie, d’acupuncture, d’ostéopathie ou de thérapies basées sur la gestion des émotions.

Le praticien travaillant de cette manière peut utiliser la base de données et son système de rapport très flexible afin d’effectuer les tests nécessaires à l’examen des différents aspects souhaités, pour ensuite informer d’autres types de support de traitement par le biais de leur formation.

Le Qest4 aide essentiellement le praticien à trouver des indices sur la façon de progresser, bien que, comme pour tout travail de recherche et d’enquête, certains indices soient plus importants que d’autres.

Les résultats des tests sont-ils en corrélation avec les symptômes ?

La réponse à cette question est « parfois oui, parfois non », et il serait surprenant qu’il en soit autrement. Il est toujours rassurant pour les praticiens et les clients que les rapports d’examen semblent confirmer des choses que le client rapporte dans l’historique du cas, peut-être encore plus s’il s’agit de choses qu’ils n’ont pas dites au praticien au départ.

Cependant, la valeur réelle d’un système d’essais bioénergétiques ou de biorésonance est de révéler les modèles sous-jacents qui peuvent aider à modifier la dynamique du système. Ce ne sont pas, par définition, les symptômes eux-mêmes. Ils peuvent être reconnaissables comme des choses étroitement associées à un symptôme, ou ils peuvent ne pas l’être.

L’état de santé d’un client peut être considéré comme un volume à trois faces dont l’on ne pourrait toujours en voir que deux. Ainsi, lorsque nous combinons plusieurs instantanés sous différents angles, nous obtenons une meilleure impression de la forme générale.

Lorsque nous voulons aider un client à se défaire des schémas qui ont été enracinés dans son corps au fil des ans, voire des décennies, le processus peut être perçu comme un dépouillement des  » couches « . Les tests bioénergétiques utilisant le Qest4, en particulier l’analyse complète au cœur du système, révèlent les premières priorités du corps pour la guérison, et celles-ci peuvent ou non être en corrélation avec le symptôme principal que le client présente. Au fur et à mesure que nous enlevons plus de couches, différents aspects causaux des problèmes de santé se révèlent pour la guérison
.

Les résultats des tests sont-ils reproductibles ?

Un test répété deux minutes à deux minutes d’intervale ne donnera rarement, voire jamais, le même ensemble de réponses que celui obtenu la première fois. C’est un point critique. Comme le système révèle la réponse du corps aux signaux informationnels et que la réponse à l’information est instantanée, la réponse aux mêmes questions sera différente si vous recommencez le test.

Ce n’est pas la même chose que de dire qu’un symptôme physique a disparu – juste que le corps-esprit a pris en compte l’information reçue lors du premier test, et qu’il a donc pu s’y adapter de la manière qu’il juge appropriée. Cette adaptation peut prendre un certain temps pour favoriser un changement physique et, en fait, la même information peut devoir être transmise à l’organisme de façon répétée si des aspects de l’environnement ou du comportement habituel du client l’emportent. Le remède imprimé aide à ce processus.

NE TARDEZ PAS, CONTACTEZ-NOUS!

Et voyez comment les équipements de biorésonance Qest4 peuvent faire évoluer votre pratique et vous permettre d’accéder à des résultats étonnants.

« ]